Fin de mandat pour Vincent Barra et Michel Cheminat

Après 5 ans de mandat, Vincent Barra et Michel Cheminat quittent la direction de l’ISIMA.

Lors du Conseil de Gouvernance du 22 juin dernier, la nouvelle direction de l‘Institut Informatique d’Auvergne (qui englobe l’ISIMA, les Prep’ISIMA, les licences et les masters d’informatique) a été élue.

Alexandre Guitton (directeur) et Marie Pailloux (directrice adjointe) prendront leurs nouvelles fonctions dès la rentrée.

Spécialement pour leur fin de mandat, nous laissons la parole à Vincent Barra & Michel Cheminat. Ce message est extrait retravaillé de la Newsletter Anelis de Juillet 2017. Pour les anciens qui souhaitent recevoir la newsletter, rendez-vous dans votre espace personnel, sur la plateforme Anelis !

guillemets

L’Institut d’Informatique est né mais l’ISIMA reste le nom de marque du diplôme d’ingénieur. 

Dans un contexte de profonds changements, locaux et nationaux, il était illusoire, voire naïf, de penser que l’école pouvait rester immobile. Prendre la décision de changer, c’était décider d’être actif, et ne pas subir les mutations nécessaires qui auraient dû se produire. Regrouper les forces vives en informatique sur le site clermontois, c’est donner de la visibilité à la discipline, des forces aussi, et construire un creuset de nouveaux projets sur la thématique du numérique, porteuse et transdisciplinaire.

Et l’ISIMA ? Si le statut juridique a changé, […] la formation d’ingénieur, sa qualité, ses maquettes pédagogiques, sa reconnaissance, tout ce qui a fait l’âme de l’ISIMA depuis 1993, et par dessus tout l’envie de porter haut et fort ce nom et ce diplôme, tout cela perdure. Aux anciens, aux personnels, à la nouvelle direction de continuer de promouvoir ce nom.

Le projet ISITE CAP 2025, qui permet au site clermontois de recevoir de l’état plus de 300 millions d’euros sur 10 ans, donne une nouvelle dimension à l’enseignement supérieur sur notre belle région, et en particulier en ce qui concerne les écoles d’ingénieur. La création d’une structure fédérative type INP est en effet un élément fondateur et nécessaire de ce projet. Sans aucun doute, le diplôme de l’ISIMA prendra toute sa place aux côtés des autres diplômes d’ingénieurs dans la construction et le pilotage de cet INP. 

Nous croyons en tous ces projets.

Le premier septembre, la nouvelle direction, Alexandre Guitton et Marie Pailloux, reprendra les rênes de tous ces projets. Et de bien d’autres encore. Nous avons toute confiance en eux pour réussir cette transition.

Élément indispensable pour l’école, la qualité du recrutement a été au rendez-vous ces 5 dernières années. La Prep ISIMA est une réussite, la côte de l’ISIMA sur le concours CCP s’améliore et notre rang dans les différents classements nationaux est en progression. La communication, les orientations données à certaines filières, le toilettage de certaines maquettes pédagogiques sont, peut-être, quelques clés pour comprendre cette évolution.

Durant ces cinq dernières années, nous avons ouvert davantage l’ISIMA à l’extérieur, lui donnant plus de visibilité, et permettant à nos étudiants d’accéder à un large panel d’activités et d’études : 

  • sur le plan régional tout d’abord : nous nous sommes rapprochés du rectorat pour développer des actions à l’intention de l’enseignement primaire (projets scientifiques avec des classes), du collège (formation des professeurs, projets communs,..), et du lycée (formation des professeurs, dispositif ICN, campus des métiers et des qualifications). Ces jeunes publics seront peut être nos futurs étudiants
  • vers le grand public ensuite, avec de nombreuses actions de communication (fête de la science, journées du patrimoine, conférences grand public…). Là encore, par delà la diffusion de la culture scientifique et technique, c’est bien de potentiels futurs étudiants que nous ciblons également.
  • vers l’associatif, en adhérant à des programmes avec nos partenaires (Handi Tutorat avec Sopra Steria, ASTEP avec la main à la pâte)
  • à l’international enfin :  nous avons signé  7 conventions de double diplômation (Brésil, Russie, Allemagne, Espagne, Chine, Canada  et Etats Unis). Des flux entrants et sortants ont été diplômés sur ces destinations, des échanges recherche et de professeurs invités ont été effectués.

Tout cela n’aurait pas été possible sans l’équipe enseignante qui était très souvent moteur dans ces transformations. Qu’elle en soit ici remerciée. L’école n’aurait pas pu fonctionner non plus sans les administratifs, techniciens, ingénieurs qui font un travail énorme !

Il reste des chantiers, des virages à bien négocier, et de nombreux projets ont été initiés. Nous ne doutons pas que la nouvelle direction saura porter toutes ces initiatives avec succès.    

Pour terminer, un mot sur l’ANELIS. Un grand merci à tous ceux qui s’impliquent pour faire vivre l’association, ils ne sont pas nombreux. 

Bien entendu nous restons dans l’école et nous continuerons à œuvrer pour le diplôme d’ingénieur de l’ISIMA.

Vincent Barra & Michel Cheminat.

guillemet

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest