Portrait de ZZ+ : Maxime Bombrun, Data scientist

Carte d’identité ZZ :

Mon surnom ZZ : Maxou

Ma promotion / Filière : 2012 / F4

Ma devise : Il est plus facile de monter des murs que de bâtir des ponts.

En bref : Je suis chercheur en informatique, d’abord orienté en traitement d’images, j’ai rapidement évolué en traitement de données plus général et les domaines associés (big data, machine learning, insert fashion word here). Je suis curieux, car facilement distrait, et aime découvrir les différentes cultures, autant sur le plan professionnel dans les domaines d’applications qui s’offrent à nous ; que sur le plan humain lors de mes vies à l’étranger.

Mon expérience ISIMA :

Promotion et filière : J’ai passé les concours de classes préparatoires en 2009 et je dois admettre que, venant de PSI, l’ISIMA était mon second choix derrière l’école de travaux publics de Poitiers avec comme objectif d’intégrer la F4. Après une première année relativement fascinante sur le plan de l’informatique – j’avais tout à apprendre – j’ai pu poursuivre en F4, puis en 3ème année doublé la mise avec le Master Recherche en Imagerie. J’ai eu la possibilité de faire un stage à Berkeley (Merci Benny) qui m’a ouvert les yeux sur les potentiels de l’étranger et sur le monde de la recherche en général. Neuf ans après et au vu de l’évolution de l’informatique dans le monde, je pense que l’ISIMA était finalement la meilleure option et je me remercie de ne pas avoir été “assez bon” pour aller ailleurs.

Associatif : J’étais trésorier du BDS, coach de l’équipe de volley et organisateur du week-end BeachVolley, puis, en tant qu’ancien, membre et chargé de communication à l’Anelis.

Meilleur souvenir de l’ISIMA : Avant tout mes camarades ZZs! Beaucoup de soirées sont pour moi inoubliables ainsi que la bonne ambiance de certains cours. Mais si je devais choisir le meilleur souvenir ça serait certainement le tournoi de beach-volley dans le Sud grâce à/malgré la 8 en fond sonore sur 60h.

Après l’ISIMA :

Après l’ISIMA, je suis resté à Clermont-Ferrand, trois années de plus, pour faire une thèse en imagerie et volcanologie, en partenariat avec le Laboratoire Magma et Volcans. Je suis ensuite parti à Uppsala en Suède pour faire deux années de post-doc, principalement sur le développement d’une plateforme de visualisation d’imagerie médicale. Durant mes trois ans de thèse, j’ai eu le plaisir d’enseigner la SDD à certains d’entre vous (qui fait aussi partie des bons moments), puis le traitement d’images en Suède sur plusieurs cycles de lectures. Je vis maintenant à Rotorua, en Nouvelle Zélande, où je travaille sur des modèles d’amélioration des inventaires forestiers.

Depuis maintenant six ans, je m’efforce de démontrer la force de notre école, sa pluridisciplinarité. J’ai travaillé en géologie, biologie et maintenant en sylviculture et je pourrais citer des sous-disciplines (volcanologie, séismologie, physique nucléaire, histopathologie, pédologie, télédétection) toutes plus passionnantes les unes des autres. Nous avons la chance de pouvoir choisir ce qui nous plait, à nous de la saisir.

Me suivre :

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/maxime-bombrun-61b76648
ResearchGate : https://www.researchgate.net/profile/Maxime_Bombrun

Découvrir d’autres portraits d’anciens…
Envie de partager ton expérience ZZ ? N’hésite pas à nous contacter.